Info Bourse >>

CAC 40 : Mauvaise habitude




L’on pouvait s’étonner hier de la hausse matinale du CAC 40. Existait-t-il des investisseurs informés d’une ou des grosses surprises qu’allait annoncer la BCE en exécution des promesses tenues lors de sa dernière réunion ? Manifestement non. Les adeptes du complot ou encore de la théorie des « grosses mains » qui façonnent le marché allaient pouvoir réfléchir sur l’importance du cartésianisme dans l’élaboration d’une structure intellectuelle rationnelle. Mario Draghi reste humain car sa communication, le plus souvent brillante, peut aussi, pour une fois, rencontrer la médiocrité. L’exception confirme la règle comme nous le rappelions à hier Les prochaines acquisitions pourront porter sur des actifs un peu plus risqués, les banques qui confieront des liquidités seront un peu plus pénalisées. Voilà pour les annonces et voilà pour une communauté financière qui avait pris pour mauvaise habitude d’attendre tout ou presque des banques centrales. La déception est forte mais ne remet pas en cause des décisions qui incomprises aujourd’hui ne sont pas nécessairement dénuées de fondements dès lors qu’une embellie économique même très modeste se profile en Europe. La BCE fixe sa priorité : la lutte contre la déflation. Aux gouvernements de faire le reste. Faux ? En attendant, le CAC 40 dévale la pente et se retrouve pratiquement sur son support des 4705 points, seuil franchi à l’issue de la dernière réunion de la BCE…

Aux États-Unis, les opérateurs sont également de mauvaise humeur car la perspective d’une remontée des taux dès le mois de décembre semble bien ancrée dans l’esprit de Janet Yellen. S’il ne faut plus compter sur le soutien absolu des banques centrales, alors il faut revenir aux tenants et aboutissants de l’économie réelle. Or, les chiffres du jour notamment les commandes de biens durables n’étaient pas excellentes. Le S&P 500 s’éloigne un peu plus de la barre des 2100 points.

Le CAC 40 risque de connaître encore de grosses agitations d’autant que les chiffres officiels de de l’emploi américain vont provoquer nécessairement une forte volatilité. Il faut maintenant surveiller le support des 4705 points. Est-il si solide ?

Rédigé par Bertrand Richard le 04/12/2015 modifié le 01/01/1970


Envoyer Envoyer    Imprimer Imprimer          Partager Partager

Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 9 Février 2017 - 10:11 CAC 40 : De justesse !

Mardi 7 Février 2017 - 10:27 CAC 40 : Couloir


FUTURE CAC 40 : Bonjour Janet

La notion de gap ne doit pas devenir obsessionnelle dans la mesure où comme tout bon principe, elle ne vaut que par ses exceptions....

Je vous salue Madame

Le CAC 40 a débuté la semaine et la séance avec un bel enthousiasme. Cette multiplication des vaccins, leur mise en application prochaine...








glossaire bourse












Mentions légales