Blog de Bertrand Richard


CAC 40 : Latéralisme


Le CAC 40 a bien failli casser son support des 4350 points et les prétextes pour une action des vendeurs ne manquaient pas notamment avec la chute des cours du pétrole, l’anémie des indices manufacturiers ou encore et surtout le ralentissement de la croissance chinoise. En réalité, les opérateurs sont absents ainsi qu’en témoignent des volumes réduits. Ils attendent avec un peu d’espoir la réunion de la BCE afin que celle-ci les abreuve d’un peu plus de leurs chères liquidités. Le CAC 40 dessine une petite bougie blanche, couverture délicate pour un support encore protégé.

Aux États-Unis, les prises de bénéfices étaient à l’ordre du jour après un week-end qui n’a pas fait le bonheur des distributeurs car les consommateurs américains ne se sont pas déchaînés ainsi que les marchés l’auraient souhaité. Les difficultés de la Chine à maintenir un taux de croissance élevé incitent également à une certaine prudence car il est acquis que les États-Unis ne peuvent faire cavalier seul dans le cadre d’une reprise mondiale. Le recul des principaux indices est bien modeste mais il semblerait que de plus en plus de gérants craignent une amorce de retournement notamment pour le S&P 500.

Le CAC 40 devrait poursuivre sa consolidation latérale, soit une faible évolution entre 4350 et 4400 points en l’absence de vrais catalyseurs tant pour les acheteurs que pour les vendeurs. Un petit prétexte de rebond pourrait résider dans l’accalmie observée sur le marché des matières premières. Néanmoins il faut se méfier des marchés américains lesquels peuvent avoir réalisé d’ores et déjà les objectifs de fin d’année. Rallye ou pas rallye, la question est posée mais actuellement sans réponse.

Rédigé par Bertrand Richard le 02/12/2014 | Lu 35 fois

Envoyer Envoyer    Imprimer Imprimer          Partager Partager



Mentions légales