Info Bourse >>


CAC 40 : Lapin ?


Après deux séances de baisse, le CAC 40 a cherché à reprendre de la hauteur dans l’espoir de voir la BCE étendre un peu plus sa politique accommodante. De même, les cours du pétrole ont continué de s’apprécier ce qui continue de soutenir les marchés en général et le CAC 40 en particulier. Néanmoins, les cours de clôture sont assez éloignés des plus hauts de la séance. Les opérateurs restent donc prudents et ils gardent en mémoire la réunion de la BCE du 3 décembre qui leur avait infligé une véritable douche froide. La communication est devenue à ce point primordiale que toute erreur ou approximation sur ce plan génèrent des sanctions immédiates avec en appui l’infernale caisse de résonance des médias. Il y a donc place pour une interprétation parfaitement binaire : déception ou surprise. L’anticipation sur l’impact de la réunion de la BCE est d’autant plus difficile qu’il serait déjà inscrit dans les cours le principe d’une augmentation de la taille des rachats d’actifs mensuels et d’une baisse des taux. Du chapeau doit donc nécessairement sortir un lapin de préférence de taille honorable… Le CAC 40 se situe ainsi sur la ligne de crête des 4425 points et à proximité très immédiate de son oblique haussière en vigueur depuis le 11 février.

Aux États-Unis, on adopte la politique du verre à moitié plein espérant que la croissance économique en Europe va enfin repartir avec le soutien de la banque centrale européenne. Les opérateurs ont salué par ailleurs la publication des stocks hebdomadaires de pétrole. Ces derniers sont toujours aussi pléthoriques mais les stocks d’essence sont en nette diminution. Le baril de pétrole se maintient donc largement au-dessus du seuil des 30 $. Les stocks des grossistes n’étaient, en revanche, pas à la hauteur des attentes. Ceci n’inquiète pas véritablement puisque cela va un peu plus dans le sens d’un statu quo monétaire lors de la prochaine réunion de la Fed. En résumé, l’optimisme est teinté de prudence avec un S&P 500 qui ne franchit pas les 2000 points mais qui ne s’en éloigne pas trop.

Le CAC 40 ne devrait a priori pas connaître une évolution majeure avant la conférence de presse de Mario Draghi. En revanche, la volatilité devrait reprendre tous ses droits dans l’après-midi. Les attentes sont considérables et ce d’autant que se développe pratiquement une polémique sur l’utilité des politiques accommodantes. Même des bâtons magiques qui se prendraient pour des épées ne parviendraient pas à un quelconque résultat, simplement frappées dans l’océan de certaines incuries gouvernementales. Une banque centrale ne peut pas tout…


Rédigé par Bertrand Richard le 10/03/2016 | Lu 543 fois

Envoyer Envoyer    Imprimer Imprimer          Partager Partager



Mentions légales