Info Bourse >>


CAC 40 : Fusée blanche


La séance ne débutait pas sous les meilleurs auspices et puis sans vraie explication, un très puissant courant acheteur s’est mis en place. Le seuil des 4345 points qui bridait totalement le CAC 40 depuis le début du mois a été brisé de la plus belle façon. A 11 heures, l’indice allemand ZEW, pourtant attendu en hausse, s’est révélé très en deçà des attentes. Ainsi, les investisseurs ne sont pas confiants quant aux perspectives de l’économie allemande. Ceci aurait pu entraîner un violent retournement de tendance. Il n’en a rien été bien au contraire. Après la publication des ventes de logements neufs aux Etats-Unis, la hausse a pris une nouvelle dimension. Pourtant ces excellents chiffres auraient pu alimenter une crainte d’un relèvement des taux précoce. Ceci fut superbement ignoré. Finalement, la hausse des taux serait une bonne chose notamment pour les banques et les assureurs. Le rebond du CAC 40 ne trouve pas de vrais prétextes si ce n’est que son immobilisme avait sans doute trop duré. Le ressort a donc lâché et a détruit tous les ordre stop des vendeurs. Le seuil des 4400 points est maintenant abordé mais où sont les volumes ?

Aux Etats-Unis, la hausse s’est montrée plus modérée mais elle fut bien présente et la crainte de voir le S&P 500 casser un important support à 2040 points a disparu comme par enchantement. Les opérateurs ont passé sous silence la formidable embellie de l’immobilier et n’ont retenu que le rebond des cours du pétrole. La forte hausse du Dollar ne fait pas peur et la remontée des taux est admise. L’addiction aux liquidités est-elle terminée ?


Le CAC 40 pourrait poursuivre sur sa lancée avec des acheteurs pressés de prendre le train, enthousiasmés par la fin d’une période de très fort ennui. Il faut des volumes pour entériner la vague haussière. A défaut, celle-ci pourrait se retirer aussi vite qu’elle était venue. Saint Thomas se serait-il rué pour acquérir du papier ? Pas sûr…

Rédigé par Bertrand Richard le 25/05/2016 | Lu 364 fois

Envoyer Envoyer    Imprimer Imprimer          Partager Partager



Mentions légales