Blog de Bertrand Richard


CAC 40 : Etoile Doji


Difficile de commenter le parcours du CAC 40 comme si de rien n’était. Certes, le spectacle de la vie doit se poursuivre pour conjurer une réalité que le pire film d’horreur ne parviendrait jamais à imaginer. Toute une équipe de rédaction en un moment privilégié de convivialité, où des jeux de mots devaient fuser, où des dessins minutes devaient tutoyer les génies, où peut-être aussi des prises de becs entre passionnés à l’amitié exacerbée devaient élever le niveau sonore, fut fauchée sous les balles guerrières de l’obscurantisme. Combien de héros faut-il pour connaître le prix de la liberté ? Combien de vies pour consacrer le principe de l’universalité des droits de l’homme ? Le CAC 40, autiste par fonction, a continué d’évoluer au gré de ses préoccupations du moment, un baril de pétrole en baisse et l’envie d’ouvrir une chasse aux bonnes affaires. De cet équilibre précaire, est née une étoile doji parfaite très exactement assise sur le support des 4110 points. Ce petit soldat technique doit être protégé si ce n’est sauvé.

Aux Etats-Unis, la situation de l’emploi dans le secteur privé continue de s’améliorer, la balance commerciale aussi et la baisse du pétrole, peut-être en voie d’enrayement, est vue comme une chance pour la consommation d’où un secteur de la distribution à l’honneur. Les minutes de la dernière réunion de la FED insistent sur la nécessité d’une « patience » pour la remontée des taux. Après cinq jours de baisse, il était bien temps de considérer le caractère plein du verre à moitié rempli.

Le CAC 40 devrait profiter du sourire américain retrouvé et si effectivement le baril de pétrole ne veut pas rester trop éloigné de la barre des cinquante dollars, un retour du biais haussier peut s’envisager. Une étoile doji annonce souvent un mouvement d’importance. Reste à déterminer lequel. En sauvant les 4110 points, le CAC 40 inviterait les vendeurs à passer leur tour.

Rédigé par Bertrand Richard le 08/01/2015 | Lu 79 fois

Envoyer Envoyer    Imprimer Imprimer          Partager Partager



Mentions légales