Info Bourse >>


CAC 40 : Emballement prématuré ?


Tout débutait pourtant bien ! Le principe d’un accord entre membres de l’OPEP pour établir un gel de la production mondiale a créé mercredi soir une très forte surprise. La communauté financière s’était rangée à l’idée que les positions beaucoup trop antinomiques entre les protagonistes ne pouvaient déboucher que sur un refus de solutions. En réalité, l’Arabie Saoudite a en partie perdu son pari, celui qui consistait à mettre à genoux ses concurrents notamment américains par un prix du baril exagérément bas. Elle doit faire face à des besoins de financement importants notamment pour acheter une certaine paix sociale, corrélatif odieux du maintien d’une dictature. Elle souhaite donc désormais un prix du baril plus « convenable ». Le CAC 40, parti donc billets en tête, a vu ses gains progressivement détruits jusqu’à revenir en deçà des 4470 points et a ainsi dessiné une bougie noire peu engageante.


Aux États-Unis, l’heure n’était plus à se féliciter de la remontée des cours du pétrole mais bien plutôt à s’inquiéter très fortement du sort de la Deutsche Bank. Non seulement celle-ci risque une amende record pour ses activités spéculatives du temps des « subprimes » mais encore voit de grands fonds lui retirer désormais leur confiance et donc leur fonds. L’onde de choc traverse par solidarité l’ensemble du secteur bancaire. Le titre Apple, après sa récente et brillante progression, a subi quelques prises de bénéfices et a donc pesé, lui aussi, sur la tendance des trois indices majeurs.


Le CAC 40 va ainsi connaître un réveil douloureux. Le support des 4410 points risque bien de voler en éclats. En deçà de ce seuil, un retour sur 4350 points n’est pas à exclure. On pourrait surveiller à ce stade une éventuelle réaction des acheteurs. D’une part, il semble aberrant de comparer la situation en son temps de Lehman Brothers et celui de la Deutsche Bank. D’autre part, la solidarité avec l’ensemble du secteur bancaire européen voir américain nous apparaît bien exagérée. Cela étant, il est inutile d’avoir raison tout seul…


Rédigé par Bertrand Richard le 30/09/2016 | Lu 273 fois

Envoyer Envoyer    Imprimer Imprimer          Partager Partager

Dans la même rubrique :
< >



Mentions légales