Blog de Bertrand Richard


CAC 40 : Déception


Super Mario n’a pas voulu céder aux caprices d’opérateurs qui ne réagissent qu’aux annonces de déversement de liquidités. Les vendeurs sont donc devenus très agressifs car aucune mesure concrète n’a été avancée pour la fin de l’année. Pourtant, les services de la BCE prépareraient des actions d’envergure pour le début de l’année en fonction des données économiques notamment du coté de l’inflation. La chute des cours du pétrole peut engendrer des conséquences assez imprévisibles et la BCE se réserve les moyens de s’adapter sans partir du principe qu’à Noêl, il convient nécessairement de faire des cadeaux. A bien y réfléchir, cette politique pragmatique empreinte d’une grande indépendance est plutôt rassurante et la chute sévère du CAC 40 n’est pas très rationnelle. Il faut maintenant surveiller le support des 4350 points qui vient de subir une forte agression.

Aux Etats-Unis, les baisses s’expriment par de simples pauses avec des indices étals. La déception européenne n’a pas contaminé les marchés américains. Les regards sont tournés vers les chiffres de l’emploi et ceux-ci sont anticipés de manière positive.

Le CAC 40 devrait se reprendre mais la nervosité ne va pas disparaître car la sortie vers le haut soit le débordement des 4400 points n’a pas eu lieu. Or, cette sortie conditionne un rallye de fin d’année. Le risque est bien de continuer à stagner entre 4350 et 4400 points sauf volonté de la locomotive américaine de tirer tout le monde quoiqu’il arrive.

Rédigé par Bertrand Richard le 05/12/2014 | Lu 44 fois

Envoyer Envoyer    Imprimer Imprimer          Partager Partager



Mentions légales