Info Bourse >>


CAC 40 : De longues jambes


Le CAC 40 n’est pas parvenu, une fois encore, à s’affranchir des 4555 points. Néanmoins, plutôt enclin en matinée à un certain découragement, il s’est repris sous le joug du dynamisme américain. Le pétrole dope les marchés. En effet, l’OPEP qui se réunira le 30 novembre serait susceptible de trouver un accord pour geler une partie même modeste de la production mondiale toujours largement excédentaire au regard des perspectives de demandes. Le CAC 40 dessine une petite bougie blanche mais avec une très longue mèche inférieure. Les vendeurs ont donc subi une contre attaque importante avec des acheteurs redevenus agressifs. L’espoir d’un nouvel assaut vers 4555 points pourrait renaître sauf que les volumes sont loin d’être au rendez-vous.


Aux Etats-Unis, la moisson de nouveaux records a plu. Le S&P 500 frôle la barre mythique puisque jamais atteinte à ce jour des 2200 points. Il n’y avait pas de chiffres importants et les investisseurs ont parfaitement intégré la prochaine hausse des taux qui ne constituera donc pas une surprise. Même de la force du Dollar, ils ne veulent pas s’émouvoir. Les grands indices deviennent néanmoins fragiles et d’aucuns redoutent le petit grain de sable qui dans les machines les mieux huilées provoque tant de dégâts. L’équipe Trump est interdite de faux pas…


Le CAC va courir après les marchés américains et donc violenter la résistance des 4555 points. Celle-ci KO, la perspective d’un record pour le CAC 40 serait, aussi, permis, celui d’un dépassement des niveaux du 4 janvier. Est-ce possible si une vague de bénéfices surprend outre-atlantique ? La question est bien là et explique certainement l’absence de volumes. Nous nous sentons pas de nous emballer.

Rédigé par Bertrand Richard le 22/11/2016 | Lu 419 fois

Envoyer Envoyer    Imprimer Imprimer          Partager Partager



Mentions légales