Info Bourse >>


CAC 40 : Certitude ?


Vendredi, nombreux furent les investisseurs à déserter les marchés actions dans la crainte d’un week-end qui pouvait aux Etats-Unis réserver beaucoup de surprises. Ils n’avaient pas tort sur un point, il y a eu un événement mémorable inattendu. En revanche, ils peuvent se mordre les doigts de n’être pas restés en position. Une chance sur deux ! Hillary Clinton peut remercier le FBI car celui-ci, miraculeusement pour elle, abandonne toute velléité de poursuite à son endroit. Les sondeurs ont redoublés d’activité dans la foulée de l’incroyable révélation et la candidate préférée des investisseurs retrouve toutes ses chances de l’emporter. Les acheteurs ont compris que l’opportunité d’un retour sur les très ardus sommets des 4550 points s’ouvrait à nouveau. Dans l’empressement, ils ont créé un gap assez important et, avec l’aide d’une bougie blanche, ont amené le CAC 40 non loin des 4470 points.



Aux Etats-Unis, l’euphorie est encore plus forte au point qu’avec la seule séance de lundi, ils gomment huit séances de faiblesse. Il faut absolument prendre le train de la victoire démocrate et oublier le mot Brexit, lequel n’appartient qu’aux anglais. L’intuition sondagière vaut désormais certitude. Cassandre, sois assez aimable de passer ton chemin ou simplement renonce à faire entendre le son de ta voix. En effet, que dire devant une telle autorité haussière ?


Le CAC 40 ne devrait pas aujourd’hui terrasser la volatilité. Certes, la voie des 4550 points est ouverte mais la porte est, ici, belle et bien fermée depuis l’été avec un oubli sérieux des clés. Pour moins de cent points à gagner encore, faut-il prendre tant de risques ? Un baron célèbre expliquait qu’il avait gagné beaucoup d’argent car il avait toujours acheté trop tard et vendu trop tôt. Curieusement, nous pensons à lui ce matin…


Rédigé par Bertrand Richard le 08/11/2016 | Lu 367 fois

Envoyer Envoyer    Imprimer Imprimer          Partager Partager



Mentions légales