CAC 40 : Arme au pied



Toujours pas de volume ! Et pour cause puisque tel le petit lapin du métro parisien, les opérateurs ont peur de se faire pincer les doigts. Incontestablement, intervenir actuellement relève pratiquement du pari. Soit à l’issue de la réunion de la banque centrale européenne, son charismatique gouverneur annonce une augmentation des achats d’actifs pour soutenir une économie européenne en berne et surtout en risque de déflation : les acheteurs vont alors se précipiter. Soit il sera déclaré que les mesures actuelles sont suffisantes et les vendeurs pourraient se déchaîner dans l’espoir de voir le gap du 30 septembre se refermer. Une troisième possibilité tiendrait dans le fait d’une communication savamment orchestrée pour préparer les esprits à de nouvelles mesures d’accompagnement qui interviendraient au mois de décembre. Chaque camp maintient son arme au pied à proximité du sol identifié par tous des 4700 points. Début des hostilités à 14h30.


Aux États-Unis, les contrastes sur les résultats d’entreprises se perpétuent et les opérateurs ne savent pas très exactement sur quel pied danser. En effet, General Motors a surpris agréablement avec une augmentation significative de ses ventes. Au bord de la disparition, il y a quelques années, le redressement de cette entreprise mythique est spectaculaire. De même, l’introduction en bourse de Ferrari tout comme des fusions acquisitions auraient pu donner un avantage aux acheteurs. De graves accusations portant sur la sincérité de la comptabilité d’un acteur important du secteur pharmaceutique ont entraîné une vague de dégagement sur tout le secteur. Par ailleurs, les stocks de pétrole explosent (à la hausse…) Et les cours du baril s’en ressentent influençant eux mêmes les cours des actions.

Le CAC 40 devrait avoir bien du mal à se dégager une tendance avant la réunion de la banque centrale européenne. Après, la destination se dessinera en terre inconnue, celle indiquée par la BCE. Nous serions très étonnés que cette dernière et surtout son gouverneur ne soient pas conscients de l’importance du choix des mots, ceux que les opérateurs ont tant envie d’entendre pour se rassurer. Et le passage des 4700 points serait alors promis. Combien de larmes disparaissent-elles instantanément si Mamie dégaine opportunément son gâteau à la cannelle ?


Notez

Réalisé par Bertrand Richard et publié sur BourseTrading.info le Jeudi 22 Octobre 2015


Envoyer Envoyer    Imprimer Imprimer          Partager Partager


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 6 Novembre 2021 - 14:09 INFO BOURSE

Jeudi 9 Février 2017 - 10:11 CAC 40 : De justesse !

Mardi 7 Février 2017 - 10:27 CAC 40 : Couloir



Mentions légales