Info Bourse >>


CAC 40 : Alerte


Le CAC 40 a subi des prises de bénéfices, ce lundi, dans des volumes très faibles qui s’expliquent logiquement par l’absence des opérateurs américains, tout à la commémoration du jour de l’indépendance. Le secteur bancaire italien a constitué le principal point d’attention. Un bras de fer s’est instauré entre Bruxelles et Rome sur le sort de nombreuses créances douteuses qu’il serait bon de passer en pertes, aux détriments de petits porteurs. A quelques semaines d’échéances électorales majeures, le gouvernement italien n’est pas pressé…Le prétexte pour les vendeurs était donc tout trouvé. Dans la foulée, le secteur automobile rendait lui aussi une partie des gains de la semaine passée. Après tout, le Brexit va bien laisser des traces. Graphiquement, il y a alerte. En effet, la bougie noire qui s’est dessinée est pleine (sans mèches) et vient englober la précédente. Cette « femme enceinte » peut donc accoucher d’une tendance baissière si les cours s’installent clairement en deçà de la résistance des 4250 points.

Aux Etats-Unis, la prudence a prévalu vendredi à la veille d’un long week-end. La question des taux va revenir sur le front de l’actualité et il convient de savoir si la FED va ou non intégrer dans son agenda de remontée des taux, l’influence du retrait du Royaume-Uni de l’union européenne. Les indices américains flirtent avec les sommets. De l’oxygène est requis.

Le CAC 40 pourrait donc prolonger son périple baissier s’il ne veut pas d’urgence réintégrer les 4250 points. Le Brexit n’est pas un cauchemar mais une réalité qui fait mal. La douleur est moins vive que sur le coup mais elle risque de perdurer surtout si les anglais tergiversent et ne veulent pas rengainer ce couteau prêt à se retourner dans la plaie. Les enfermer dans leur île et ne plus en entendre parler est impossible. Volatilité, hommages du matin.

Rédigé par Bertrand Richard le 05/07/2016 | Lu 645 fois

Envoyer Envoyer    Imprimer Imprimer          Partager Partager



Mentions légales