Info Bourse >>


CAC 40 : Agréable surprise



Le CAC 40 fait toujours l’objet d’une grande fébrilité laquelle est accentuée par des volumes assez faibles. Les opérateurs sont soumis à de nombreuses incertitudes ce qui par définition les rend nerveux. Un espoir était suscité en début de séance par une reprise assez franche du secteur bancaire. Le vent très froid venu d’outre-rhin avec les déboires rencontrés par Deutsche Bank semblait s’éloigner puisque bien évidemment le gouvernement allemand ne laisserait pas tomber l’établissement, l’exemple de Lehman Brothers et ses conséquences étant gravées dans le marbre des mémoires. Néanmoins la dynamique des acheteurs fut en grande partie rompue dans l’après-midi avec la baisse sensible des cours du pétrole et une certaine mauvaise humeur des marchés américains. Il en est résulté une petite bougie blanche avec une longue mèche supérieure mais qui a au moins le mérite de préserver le support des 4410 points.


Aux États-Unis, la séance débutait plutôt sous le signe de la faiblesse. Il était acquis que la réunion informelle à Alger des pays producteurs de pétrole et membres de l’OPEP ne pouvait déboucher que sur un désaccord. En effet, le torchon entre l’Arabie Saoudite et l’Iran n’a pas cessé de se consumer. Nouvelle erreur d’appréciation des marchés puisque finalement un gel de la production mondiale pourrait bien être envisagé. Il va de soi que le conditionnel doit être employé mais l’Arabie Saoudite a des besoins de financement non satisfaits ce qui peut expliquer ce début de compromis.


Le CAC 40 va nécessairement saluer la forte embellie constatée sur les cours du pétrole. La barre très symbolique des 4500 points pourrait être visée mais elle coiffe bien des initiatives depuis le début de l’année. Un coup de main des marchés américains est indispensable pour aller plus loin.


Rédigé par Bertrand Richard le 29/09/2016 | Lu 266 fois

Envoyer Envoyer    Imprimer Imprimer          Partager Partager



Mentions légales