Bourse



Bourse : est-ce le bon moment pour revendre vos actions ?


Après la chute vertigineuse du CAC 40 en février, causée par le Covid-19, l'indice boursier avait remonté à la fin du mois de mars. Cependant, ces dernières semaines, les prévisions plutôt négatives liées à l'évolution de l'épidémie inquiètent les investisseurs qui pensent à revendre leurs actions avant de les voir chuter. Alors, faut-il vendre avant que la Bourse rechute une nouvelle fois ?


Une longue période de doutes et d’inquiétudes

Le CAC 40 avait chuté de plus de 40 % juste avant que les mesures de confinement ne soient mises en place. Par la suite, il s’était bien redressé au moment des annonces de déconfinement. C’était donc une période assez risquée pour les investisseurs qui ont vu les CFD descendre d’abord de 40 % pour ensuite remonter de 30 %.

Et depuis le début du mois de juin, les investisseurs sont de plus en plus inquiets et hésitants. Ce qui fait stagner le CAC 40 autour des 5000 points. En effet, les actionnaires ont très peur de l’évolution de l’épidémie de Coronavirus dans le monde. Ils sont sans cesse à l’affût de signes qui annonceraient soit l’aggravation de la crise économique soit son amélioration sur le plan international. La peur de se tromper et de perdre toutes leurs mises les a rendu plutôt frileux. Et c’est assez compréhensible vu la situation sanitaire et économique actuelle. Mais alors, est-ce le moment de revendre ses actions avant qu’il ne soit trop tard ?

Une situation de plus en plus critique

Effectivement, la crise sanitaire actuelle est plus qu’inquiétante et les pertes financières sont plus que conséquentes. Autrement dit, rien n’est là pour rassurer les investisseurs. Il faut d’ailleurs préciser que l’Europe vient de dépasser les 200 000 décès et que la pandémie ne ralentit pas aux États-Unis, bien au contraire. De plus, dans le monde entier, les personnes se retrouvent à nouveau confinées. Le risque d’une nouvelle chute vertigineuse des marchés financiers est donc assez imminent.

L'inquiétude est de rigueur pour les semaines qui viennent. Entre la crise sanitaire, la crise économique, les décès, les pertes financières et les peurs liées à l’avenir, la stabilisation des marchés semble encore une notion lointaine. Les possibilités de rebond semblent d’ailleurs assez utopiques. En outre, les perspectives d’activité sont faibles et fragiles et les indices boursiers sont trop élevés. En conclusion, les investisseurs doivent se préparer à des jours bien sombres et commencer à attraper leurs bouées de sauvetage avant le grand naufrage.

Rédigé par Pascal Delmas / BourseTrading.info le 20/07/2020 | Lu 648 fois modifié le 20/07/2020 - 10:03

Envoyer Envoyer    Imprimer Imprimer          Partager Partager


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 17 Octobre 2020 - 00:24 Des investisseurs plus nerveux

FUTURE CAC 40 : Bien rapide !

Le Future CAC 40 a débuté la séance aux mains de vendeurs très agressifs qui ont bien failli l’emmener loin en deçà des 4800 points. Les...

Réaction

Le CAC 40 a pris l’habitude d’une assez forte volatilité, les opérateurs se focalisant sur l’annonce ou non d’un plan de relance américain....





glossaire bourse












Mentions légales