Créer son blog Recommander ce blog Avertir le modérateur

D'une séance à l'autre


Sortie de route Analyse technique du CAC 40. Mardi 14 Juillet 2020 à 10:15
Sortie de route
CAC 40 : Données journalières

Le CAC 40, décidément, prend l’habitude de débuter la semaine sur une forte note d’optimisme. Nous n’en comprenions pas bien la raison dans la mesure où à la veille d’une ouverture d’une saison des résultats, il est préférable de se montrer prudent. Manifestement, certains influenceurs estimaient que l’impact du coronavirus était trop valorisé négativement et qu’il fallait donc s’attendre à plutôt des bonnes surprises. Drôle d’argument dont le juge de paix (à savoir la réalité des chiffres) ferait litière ou non.

Nous indiquions que le CAC 40 évoluait depuis plusieurs séances entre 4850 et 5050 points. La bougie blanche de vendredi annonçait un top départ et celle de lundi un objectif atteint puisque le haut du pavé est rejoint. Un changement de météo venu d’outre-atlantique pourrait bien déterminer une nouvelle glissade en direction des 4850 points.


Sortie de route
S&P 500 : Données journalières

Démarrage sur les chapeaux de roues et sortie de route impromptue : voici comment il est loisible de résumer la journée. Alors qu’une séance radieusement haussière était prévue des prises de bénéfices venues de nulle part ou plutôt si de grands fonds affectèrent principalement les valeurs technologiques notamment les géantes. Une prise de conscience s’est matérialisée sur le fait que les directions de grands groupes allaient peut-être décevoir ou simplement rappeler des difficultés économiques bien réelles qui prendront corps à la rentrée.

Ajoutons des règles de confinement qui éclosent un peu partout pour tenter d’endiguer un nombre de contaminations toujours aussi inquiétant et le recul notamment du S&P 500 n’a plus rien d’extraordinaire. Notons enfin que le support des 3130 points –et c’est pour l’instant heureux- n’est pas affecté dans sa solidité et qu’il n’a même pas été testé. Reste une vision de fragilité pour un tarmac incapable de susciter les décollages. On surveillera cet après-midi les prix à la consommation sachant que les futures sont bien négatifs.

Bertrand RICHARD