Créer son blog Recommander ce blog Avertir le modérateur

D'une séance à l'autre


Pause ? Analyse technique du CAC 40. Lundi 11 Janvier 2021 à 11:32
Pause ?
Le CAC 40 boucle la première semaine de l’année sur une note d’optimisme. Pourtant, la crise sanitaire non seulement ne veut pas s’effacer mais encore reprend de la vigueur avec un coronavirus mutant et surtout beaucoup plus contagieux. Les espoirs nés de la vaccination ont été les plus forts et ainsi le CAC 40 s’est débarrassé assez aisément de la résistance des 5600 points qui le bridait depuis la mi-novembre. Les portes des 5700 points sont désormais prêtes à s’ouvrir. Encore faut-il trouver de nouveaux prétextes haussiers.

Or, ceux-ci sont visiblement bien cachés. Au demeurant, certaines valorisations assez élevées commencent à être pointés par des analystes et autres gérants de grands fonds. Le biais haussier n’est pas remis en cause mais certaines prises de bénéfices relèveraient de la bonne gestion. Les 5700 points sont-ils un nouveau sommet désormais atteint ?


Pause ?
Imperturbable ! Voici le mot qui vient à l’esprit s’il faut évoquer l’invraisemblable parcours du S&P 500 depuis début novembre. Les pauses sont insignifiantes et il est de ces déferlements qu’il ne faut surtout pas contrer. L’épisode à tout le moins peu glorieux de l’envahissement du Capitole a marqué les esprits et suscité un vaste émoi à travers tout le pays. Les marchés financiers n’en ont eu cure. Mieux, il y ont vu une volonté de renforcer la démocratie, découvert un président élu calme et plutôt charismatique. Dans la tête de ce dernier s’y est nécessairement logé un vaste plan de relance et il convient donc d’anticiper les contours d’une économie ambitieusement stimulée.

Une chasse aux records peut-elle prendre fin ? Certainement mais la semaine dernière il fallait suivre les paliers des cinquante points : 3700, 3750,3800. Ces derniers sont débordés et un record s’est inscrit à mi-chemin sur 3825 points. Cet après-midi, il n’y aura pas de données importantes et pourtant les futures virent au rouge. Une résistance va-t-elle enfin se dessiner ?