Créer son blog Recommander ce blog Avertir le modérateur

D'une séance à l'autre


Face à l'obstacle Analyse technique du CAC 40. Mercredi 14 Octobre 2020 à 11:12
Face à l'obstacle
Le CAC 40 a failli toucher (à un point près) la barre des 5000 points lundi. De même, il a comblé le gap du 21 septembre. Après de tels efforts, une petite pause s’imposait ! Une bougie noire apparaît assez logiquement du moins su un plan graphique. L’obstacle est sérieux et le cavalier expérimenté retient sa monture lorsqu’il sait intuitivement que la barre s’écroulera au contact des sabots de son cheval. Il préfère alors s’en retourner pour mieux lancer sa monture à un rythme meilleur. Le recul de la veille permettra-t-il de franchir l’obstacle, allégresse en prime ?

La difficulté réside dans l’absence de cravache. De grands laboratoires retirent également non pas une monture mais des essais de leurs potentiels vaccins. La saison des résultats débute difficilement avec un secteur bancaire affecté. Quant au plan de relance américain, il piétine !
L’obstacle des 5000 points mérite une vraie préparation et les conditions sont mal réunies.

Face à l'obstacle
Le S&P 500 a souffert d’un léger recul ainsi que lé révèle l’apparition d’une bougie noire à l’issue d’un très étonnant périple haussier émaillé d’une succession peu commune de gaps. Le sommet de septembre n’est plus très loin mais le contexte peine à justifier pareil engouement. Certes il faut rappeler que les GAFAM font pratiquement jeu égal avec le reste des 500 entreprises les plus importantes des Etats-Unis. Or, les GAFAM non seulement ne craignent pas la crise sanitaire mais la vivent comme une aubaine. Aucun gérant n’envisage un mouvement vendeur. Ils préfèrent guetter la moindre faiblesse pour renforcer ! Graphiquement, la présence des nombreux gaps doit néanmoins inciter à la prudence.

Il n’y aura pas de données importantes aujourd’hui si ce n’est la publication du livre beige de la FED. Les futures sont positifs mais la volatilité reprend ses droits et le mouvement haussier vient à manquer de carburant même si l’envie d’un retour sur 3580 points persiste.