Créer son blog Recommander ce blog Avertir le modérateur

D'une séance à l'autre


Enlisement Analyse technique du CAC 40. Jeudi 30 Juillet 2020 à 11:07
Enlisement
CAC 40 : Données journalières.

Le CAC 40 a mis fin à cinq séances de baisse mais les acheteurs ne sont pas pour autant très convaincus de l’opportunité d’agir agressivement. L’été amollit corps et esprits et de cette torpeur s’entretient une balance entre résultats d’entreprises mitigés, lutte sino-américaine et pandémie qui se refuse à une vraie mise sous contrôle. Si un vaccin sera bien là prochainement, son efficacité pour éradiquer le virus apparaît toujours aussi lointaine et n’insuffle donc plus sur les achats.

Une petite bougie blanche fait suite à deux étoiles doji mais ne donne pas encore d’indications précieuses sur un changement de tendance. Le gap en deçà des 4850 points est toujours bien présent et peut servir d’objectif pour les vendeurs pour peu qu’un prétexte soit donné à ces derniers.


Enlisement
S&P 500 : Données journalières.

L’événement du jour résidait dans l’issue de la réunion de la FED avec pour parachever celle-ci la conférence de presse de son gouverneur. Il est tout d’abord acquis que les taux resteront à leurs niveau plancher tant que l’économie subira les conséquences de la pandémie. Par ailleurs, les achats d’actifs continueront d’être soutenus afin que la courbe des taux demeure harmonieuse. Les aides gouvernementales sont également sollicitées. En clair, la FED entend tout faire pour accomplir sa mission de soutien à l’économie. Le discours n’a pu que ravir les opérateurs avec pour conséquence une belle appréciation du secteur technologique.

Le S&P 500, bien que dans une moindre mesure n’est pas non plus resté indifférent au discours de la banque centrale américaine et point graphique important repasse au-dessus de la résistance des 3230 points relançant l’espoir de voir celle-ci se transformer en support. Ce n’est pas encore gagné mais le rebond est opportun. Cet après-midi, on sera particulièrement attentif aux données du chômage mais surtout à l’estimation du PIB pour le second trimestre. De très mauvais chiffres sont déjà dans les cours mais les futures sont par prudence en retrait.