Créer son blog Recommander ce blog Avertir le modérateur

D'une séance à l'autre


Du grand art ! Analyse technique du Future CAC 40. Jeudi 23 Septembre 2021 à 14:28
Du grand art !
Le CAC 40 se comporte décidément de manière chaotique ces derniers temps. Vendredi et surtout lundi, il a sombré avec des opérateurs subitement très inquiets par les décisions à venir de la FED conjuguées aux déboires du numéro deux de l’immobilier chinois. Dès mardi, il se disait qu’il n’y aurait pas faillite du géant chinois, ce dernier trouvant les fonds nécessaires pour assurer une échéance importante. Pas de risque donc d’un « Lehman » à la chinoise. Hier, le soulagement allait encore plus loin et pourtant les décisions de la FED n’étaient pas connues. Les opérateurs lui accordaient leur confiance les yeux fermés. Deux magnifiques gaps haussiers sur la base d’une étoile doji, voilà bien la démonstration d’un retour en puissance des acheteurs.

Le CAC 40 ne devrait donc pas s’arrêter en si bon chemin avec un objectif au moins sur la résistance des 6670 points.


Du grand art !
Le S&P 500 avait protégé mais de justesse son support des 4350 points. Le petit répit offert pas le géant chinois de l’immobilier constituait donc pour l’ensemble des places financières un premier soulagement. La FED est décidément passé grand maître dans l’art de la communication. Il va bien y avoir un arrêt de la politique de rachats d’actifs. Celle-ci va bientôt s’avérer inutile compte tenu de la reprise économique et de la discrétion tant attendue de la pandémie. De même, l’inflation prend suffisamment d’ampleur pour que les taux remontent en 2022. A priori, les « faucons » de l’institution ont imposé leur point de vue mais rien de dramatique et surtout de pressé dans l’immédiat. La clarté de la position, la subtilité des commentaires, le souci prégnant de ne pas heurter la communauté financière, autant d’éléments qui méritaient bien une « remontada » du S&P 500 qui semblait pourtant s’inscrire dans une spirale baissière.

Cet après-midi, on surveillera les indices PMI, les indicateurs économiques avancés et les traditionnelles demandes hebdomadaires au chômage. Pour le moment, le vert domine chez les futures.