Créer son blog Recommander ce blog Avertir le modérateur

D'une séance à l'autre


Demande de direction Analyse technique du CAC 40. Jeudi 9 Juillet 2020 à 11:03
Demande de direction
Le CAC 40 revient très clairement sur son engouement constaté lundi. La fièvre qui s’est emparée des marchés chinois et qui continue encore ce matin n’imprime plus les marchés occidentaux. Tantôt, les indicateurs économiques évoquent une reprise en « V » ce qui dynamise naturellement les indices mais tantôt il est rappelé que non seulement le coronavirus n’a pas disparu mais qu’encore il serait susceptible de revenir très rapidement à la charge. Par ailleurs, l’ombre de la nouvelle saison des résultats se profile et il se répète qu’elle sera très « mauvaise ». Le mieux ne serait-il pas de se retirer quitte à revenir quand chiffres et perspectives seront dévoilés ? La question indubitablement se pose et sans direction éclairée, le CAC 40 marque le pas et très symboliquement revient en deçà des 5000 points.


Demande de direction
Contre la tendance européenne, les marchés américains repartent de l’avant mais la nervosité ne se dément pas et surtout les mêmes questions se posent à l’égard des résultats qui vont être publiés. L’envie de progresser ne disparaît pas pour autant et le secteur technologique semble immunisés contre toute décrue de la croissance économique. Ainsi, le camp acheteur, à l’issue d’une séance difficile pour lui finit par l’emporter ne confirmant ainsi pas le découragement de la veille.

Graphiquement, il convient d’observer que si les quatre dernières bougies ne sont pas dotées de grand corps (absence de tendance forte), elles sont cependant toutes situées au-dessus des 3130 points. En cela, elles présentent un intérêt puisqu’elles tendent bien à confirmer la transformation de cette résistance en support. Ainsi, la voie est libre pour parfaitement combler le gap baissier du 11 juin avant éventuellement de retrouver les plus hauts annuels.
Cet après-midi, on sera attentif aux données hebdomadaires du chômage et dans une moindre mesure aux stocks des grossistes. Pour le moment, les futures sont proches de l’équilibre.

Bertrand RICHARD