Créer son blog Recommander ce blog Avertir le modérateur

D'une séance à l'autre


Contraste Analyse technique du CAC 40. Vendredi 31 Juillet 2020 à 11:17
Contraste
CAC 40 : Données journalières.

La baisse s’est accélérée hier. Elle couvait depuis plusieurs séances avec la disparition de l’espoir de revoir les 5200 points. Le coronavirus rôde comme un fantôme malfaisant et n’invite pas au soulagement. Il ne se range pas dans la malle des mauvais souvenirs, ceux que la mémoire occulte par instinct de vie. Il rebondit, multiplie les foyers et prive des soignants et des chercheurs, épuisés, de vacances pourtant aussi méritées que légitimes. Ses ravages se chiffrent désormais en baisse considérable de PIB même si les autorités évoquent un pire évité. Entre mauvais chiffres et la promesse d’une rentrée assortie de trop nombreuses difficultés, le camp vendeur se voulait sans effort très accueillant.

Le CAC 40 s’est autorisé une petite visite des 4850 points, mais la porte entrouverte fut vite refermée protégeant ainsi et de justesse le support. Le gap de la mi-juin est pratiquement comblé même si sa finition laisse encore à désirer. La fin de semaine devrait s’effectuer dans le calme et sans mouvements importants. La procrastination s’installe durablement entre 4850 et 5150 points.




Contraste
S&P 500 : Données journalières.

Le président Trump n’apprécie pas les derniers sondages qui loin de lui être favorables pourraient mettre un terme au contrat de location dont il bénéficie pour l’occupation de la Maison Blanche. Quoi de mieux que d’envisager un report des élections, la fraude est si aisée avec un virus qui impose le confinement. Non seulement l’argument ne convainc pas mais il balafre l’idée que l’on pourrait se faire du respect du à une grande démocratie vertueuse et pétrie d’exemplarité. Les marchés n’apprécient donc pas et s’inquiètent de ce que vont réserver les cent jours qui précédent l’élection de novembre. Le PIB s’en mêle avec une contraction significative. Ainsi, le Dow Jones marque le pas.

Un bien ou un mal, force est de constater que les grandes gagnantes du confinement demeurent les GAFA en vertu du principe incontesté que les prêts ne sont accordés qu’aux riches ! Chiffres d’affaires et bénéfices se retrouvent spectaculairement en hausse et les cotations après Bourse évoquent un festival haussier. Le S&P 500 continue de travailler le socle de plus en plus visible des 3230 points mais les vendeurs se retrouvent pratiquement interdits de séjour. Cet après-midi, on surveillera essentiellement les dépenses et revenus des ménages tout comme la confiance du consommateur. Pour le moment, les futures sont plutôt positifs.