Créer son blog Recommander ce blog Avertir le modérateur

D'une séance à l'autre


A vous Madame... Analyse technique du CAC 40. Jeudi 10 Septembre 2020 à 11:33
A vous Madame...
Le CAC 40 donne le tournis en alternant sans cohérence des séances de hausse puis de baisse puis de hausse. Le résultat est peu glorifiant avec un latéralisme qui se confirme jour après jour voire un certain immobilisme puisque les 4850 points semblent bien loin et les 5120 points inaccessibles. Les marchés américains ne permettent pas vraiment de raccrocher les wagons. Ses hausses ne parviennent pas jusqu’en Europe et ses baisses semblent trop ciblées sur le secteur technologique pour susciter de vraies paniques. Hier, c’était la hausse mais pas de déclaration de tendances.

Les opérateurs vont se figer en attendant Madame Lagarde et sa conférence de presse. Il lui est enjoint d’être brillante, terriblement maternelle en un mot hyper rassurante pour redonner des couleurs à un Euro de plus en plus pâlichon. L’occasion de sortir des 4850-5120 points est peut-être à portée de mains.


A vous Madame...
Nous évoquions hier la possibilité d’un rebond. En effet, un petit support intermédiaire s’était formé sur 3330 points et sa visite correspondait à pratiquement toute l’avance réalisée en août. Une bougie blanche est bien apparue avec parfait attachement sur la base de l’ouverture de la précédente. En revanche, la sortie au-dessus des 3400 points est apparue excessive et une volonté de rester à proximité des réalités s’est affirmée.

Les excès haussiers sont gommés d’autant que les « manipulations de cours » par une banque japonaise sont désormais connues. En revanche, l’enfant ne doit pas s’inquiéter de l’ouverture de la bonde, son bain n’est pas terminé et l’espoir d’une éradication du coronavirus par découverte d’un vaccin ne disparaît pas nonobstant quelques ratées scientifiques. Cet après-midi, on surveillera les données du chômage et les prix à la production. Les futures ne confirment pas la volonté de rebond exprimée hier. Les 3400 points constituent désormais une vraie résistance.