Conjoncture


BCE : les taux directeurs n’augmenteront pas de sitôt

Le taux d’intérêt des opérations principales de refinancement ainsi que ceux de la facilité de prêt marginal et de la facilité de dépôt demeurent inchangés, à respectivement 0,00%, 0,25% et -0,40%.


Les achats de titres par la BCE se termineront à la fin de l’année
Les achats de titres par la BCE se termineront à la fin de l’année
Même si les prévisions économiques demeurent relativement fortes et que les prévisions d’inflation ont été révisées à la hausse, on peut sentir que la BCE souhaite demeurer très prudente. L’annonce de la fin des achats de titres avait été assez bien anticipée au cours des derniers jours; toutefois, il restait à clarifier l’évolution future des taux d’intérêt directeurs. La BCE suggère aujourd’hui qu’elle n’augmentera pas ses taux d’intérêt avant la fin de l’été 2019, ce qui est quand même assez loin. Qui plus est, elle semble clairement prête à repousser davantage cet échéancier et même à reprendre ses achats de titres advenant que l’économie n’évolue pas comme prévu.
Outre la menace protectionniste, la situation en Italie pourrait certainement encourager la BCE à revoir ses plans. Pour l’instant, elle maintient un discours rassurant sur les enjeux italiens, mais la donne changerait dans l’éventualité où les écarts de crédit augmenteraient davantage et que d’autres pays de la zone seraient affectés.


L’euro et les taux obligataires ont diminué à la suite du communiqué de la BCE. Malgré l’annonce de la fin des achats de titres, les marchés retiennent surtout la prudence exprimée par la BCE et le fait qu’elle ne semble pas pressée d’amorcer le relèvement de ses taux d’intérêt directeurs.

Rédigé par Hendrix Vachon, économiste principal chez Desjardins, le 14/06/2018 | Lu 522 fois

Envoyer Envoyer    Imprimer Imprimer          Partager Partager



Mentions légales