Créer son blog Recommander ce blog Avertir le modérateur
Un des grands avantages de l’analyse technique est de pouvoir gérer son risque.
En effet, la présence de supports ou de résistances proches permet de définir le risk/return de la (les) future(s) transaction(s).
De plus, lorsque plusieurs classes d’actifs différentes présentent des caractéristiques similaires, par exemple la cassure de supports quasi au même moment, le message ou la conclusion éventuelle qui en découle s’en trouve renforcée.
Justement, actuellement sur les principaux indices, d’importants supports sont soit testés soit déjà enfoncés.
Passons les en revue rapidement, avec l’€ qui vient de « casser » un niveau de support important.
La tendance reste cependant haussière mais la moyenne à 200 jours devrait être testée dans les prochains jours ou semaines.
Supports en danger

Sur les marchés de taux, le 10 ans allemand se traite proche d’un support horizontal important et pas loin de la barre psychologique des 3%.
Du côté des indices actions, le plus clair mais le moins bon est l’indice MSCI Emerging qui après plusieurs mois de range trading n’a pas réussi sa sortie haussière.Un retour dans le bas du canal est maintenant envisagé.
Supports en danger

En Europe et aux USA, au moment d’écrire ces quelques ligne, le test sur les supports est toujours en cours pour le Stoxx 600 et le SP500.
Même histoire pour l’indice large des matières premières proche d’un support horizontal et de sa moyenne à 200 jours.
La conclusion est fort simple ; surveillez bien tous ces supports dans les prochains jours car l’état général des marchés financiers pourrait changer rapidement.
Supports en danger

Rédigé par FREDERIC HEIREBAUDT le Lundi 16 Mai 2011 à 17:45 | Commentaires (0)

Si la majorité des investisseurs n'a aucun problème pour sélectionner des actions à l'achat, il en va tout autrement lorsqu'il s'agit de vendre ou de simplement gérer ses positions.
L'erreur la plus commune pour ceux qui utilisent l'analyse technique étant d'utiliser les mêmes indicateurs tant pour l'achat que pour la vente de la positon.
L'exemple ci-dessous utilise un stop loss basé sur la volatilité de l'actif analysé pour gérer son risque ainsi que des objectifs de cours basés sur les graphiques en points et figures.
L'utilisation d'un stop loss basé sur le "drawdown" historique permet de savoir quel pourcentage utiliser.Pour Vinci, il s'agit de 11 pourcent en se basant sur un historique d'un an sur le graphique journalier.Le graphique du bas nous montre le même titre mais en relatif par rapport au Stoxx 600.Petite précision, l'horizon de temps choisi conviendra surtout pour un investisseur moyen-long terme (plusieurs semaines/mois).
Stop loss et objectifs de cours

Grace à l'ordinateur, il est également possible de calculer un stop loss optimalisé (celui qui donne les meilleurs résultats en terme de performance)
Voici ce que cela donne toujours pour le même titre et uniquement pour des positions longues (acheteuses)
Stop loss et objectifs de cours

En ce qui concerne les objectifs de cours, j'aurais pu utiliser de l'analyse technique plus traditionnelle, mais l'avantage des graphiques en points et figures est leur objectivité dans le calcul des objectifs.
La méthode de calcul utilisée ici est le décompte vertical et l'horizon de temps est en accord avec le calcul du stop à savoir 1% pour la taille de la boîte et 3% pour le retournement.
Après avoir dépassé la barre des 43,les objectifs de cours sont respectivement 45.19 puis 51.44 et enfin 54.6€.
Stop loss et objectifs de cours

Rédigé par FREDERIC HEIREBAUDT le Mardi 26 Avril 2011 à 18:14 | Commentaires (0)

1 2