Action Future N°45


Systèmes de trading directionnels : entretien avec Raphaël Gelrubin et Robert Baguenault de Viéville


Robert Baguenault de Viéville et Raphaël Gelrubin
Robert Baguenault de Viéville et Raphaël Gelrubin
Raphaël Gelrubin et Robert Baguenault de Viéville sont les co fondateurs et gérants de KeyQuant, une société de gestion de portefeuille dont la gestion de type « CTA systématique » est basée sur un modèle quantitatif ayant pour objectif d’identifier les tendances acheteuses ou vendeuses sur un univers diversifié de marchés de Futures afin d’en capter les mouvements. Si ce style de gestion dite « directionnelle » est largement partagé dans l’univers des CTAs, la singularité des outils intégrés au système de trading de nos deux gérants attire l’intérêt. En s’appuyant sur une approche temporelle et qualitative de la tendance, ils parviennent à probabiliser les mouvements de marchés. L’objectif affirmé est de rentrer plus tôt dans la tendance et de capter une part plus importante du mouvement que la plupart de leurs confrères.

Questions posées :

  • Comme beaucoup de CTAs, votre approche est systématique et non discrétionnaire. Pourquoi avoir fait le choix d’une gestion à partir d’un système de trading ?
  • Le système que vous avez développé a pour objectif de capter les mouvements à la hausse comme à la baisse. Qu’est-ce qui vous distingue des autres approches directionnelles ?
  • Votre objectif est de vous positionner sur les mouvements de fond qui s’appuient sur une réalité économique. Pour autant votre modèle prend en compte les prix de marché, pas les données économiques. Alors comment connaître la nature d’un mouvement ?
  • Il s’agit donc de tendances dont le consensus croît de façon continue…
  • Y a-t-il des marchés qui répondent mieux à ce type de gestion ?
  • Comment quantifier ces tendances de fonds ? Je suppose qu’un indicateur de suivi de tendance à base de moyennes mobiles ne suffit pas ?
  • Intéressant, mais comment combinez-vous ces deux outils pour aboutir à une prise de décision ?
  • Très bien, mais qu’est-ce qui rend cette approche différente des autres systèmes de suivi de tendances ?
  • Avez-vous procédé à des optimisations pour le choix de certains inputs de votre modèle ?
  • Revenons-en à la droite de régression linéaire. Elle est parfois utilisée pour détecter des excès dans la tendance. Est-ce le cas dans votre modèle ?
  • Si j’ai bien compris, vous ne clôturez pas intégralement une position mais avez une approche dynamique et continue qui module l’exposition à un marché ?
  • Parlez-nous justement de votre diversification. Sur quels marchés intervenez-vous et comment s’opère votre allocation entre ces différentes classes d’actifs ?
  • À l’intérieur d’une même classe d’actifs, prenons le cas des indices boursiers, vous intervenez sur six indices européens et autant sur le marché nord-américain ? Pourquoi un tel nombre de marchés a priori très corrélés ?
  • Votre approche est totalement automatisée. N’est-ce pas frustrant de laisser vos modèles tourner sans avoir à intervenir ?
  • Pour terminer, quelle(s) lecture(s) recommanderiez-vous à ceux qui voudraient développer leur propre système de trading et quels conseils pourriez-vous leur donner ?

Rédigé par Propos recueillis par Peter Foltzer le 07/10/2012 | Lu 1181 fois

Envoyer Envoyer    Imprimer Imprimer          Partager Partager

Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 7 Octobre 2012 - 20:48 Sélectionner les thèmes d’investissement