Bourse

Quand la méthode de Nicolas Darvas accapara l’attention des foules

L’expérience de Nicolas Darvas et de sa méthode prouve à tous les aspirants traders que n’importe qui peut retirer d’énormes gains financiers sur le marché boursier, s’il est prêt à faire les efforts nécessaires.


Nicolas Darvas
Nicolas Darvas
Nicolas Darvas est né en 1920 en Hongrie. Il étudia l’économie à l’Université de Budapest et s’enfuit en Turquie pendant la Deuxième Guerre mondiale. Il arriva aux États-Unis en 1951. Il faisait à l’époque de la danse de couple professionnelle (Darvas et Julia), quand en novembre 1952 on lui offrit d’être payé en nature avec des actions de société plutôt qu’en liquide par un des night-clubs de Toronto où le couple professionnel allait se produire. C’est donc de cette première expérience que lui vint cette fascination pour les actions qui l’encouragea à chercher par tous les moyens d’en savoir plus sur le sujet. Darvas finit par se rendre compte, grâce à une étude minutieuse et complète des comportements des cours boursiers, que l’idée même de bonnes valeurs et de mauvaises valeurs ne voulait rien dire. Tout se résumait à des actions qui grimpaient et à d’autres qui chutaient, et que les prix réagissaient seulement à la loi de l’offre et de la demande telle qu’elle s’exprimait sur un marché boursier. Cette découverte lui apprit finalement qu’il sache attendre patiemment de voir les bonnes opportunités se présenter à lui.

Une stratégie couronnée de succès

Tandis qu’il continuait de développer ses stratégies et ses règles de trading, il finit enfin par être récompensé de ses efforts. Darvas spécula activement sur les marchés à partir de 1952 jusqu’au début des années soixante. Il réalisa des gains cumulés de 2.450.000$ depuis ses débuts et ses premiers gains sur Brilund. Il enregistra le plus gros de ses gains en à peine 18 mois – pour un gain total cumulé de 2.250.000$ - après être tombé dans tous les pièges possibles et avoir progressivement affiné sa stratégie de trading en conséquence. Finalement il réussit tellement bien que l’American Stock Exchange en vint à suspendre l’usage des ordres de vente-stop dont Darvas usait sans retenue.
Une fois que les stratégies qu’utilisa Darvas pour faire fortune tombèrent dans le domaine public, beaucoup l’imitèrent et se mirent à utiliser comme lui les ordres de vente stop. Une telle quantité d’ordres stop furent placés que quand ils étaient tous déclenchés, cela provoquait une réaction en chaîne imprévisible. C’est à ce phénomène qu’on attribua le caractère erratique des mouvements de cours, ce qui se traduisait par des déclins violents, surtout sur les valeurs cotées sur l’American Stock Exchange, ce qui obligea les autorités de cette Bourse à en suspendre l’usage.

Une méthode révélée au grand public

En mai 1959, six ans et demi après les débuts de Darvas sur les marchés et après qu’il eut accumulé des gains supérieurs à deux millions de dollars, il fit la couverture du magazine Time. Cet article fit trembler Wall Street car Darvas y faisait peu de cas des pratiques de gestion privilégiées par l’establishment de Wall Street, comme de se concentrer sur les valeurs à faible PER ou de s’en remettre aux conseils des courtiers, etc. L’article eut également le mérite d’attirer l’attention de l’opinion publique sur la Bourse, en révélant les succès de Darvas. Ce dernier reçut alors des offres alléchantes d’éditeurs pour publier ses mémoires. Nicolas Darvas a finalement écrit lui-même sa propre histoire dans un best-seller de l’époque How I Made 2.000.000$ in the Stock Market (publié en français sous le titre Comment j’ai gagné 2 millions de dollars en Bourse ). Le livre se vendit à plus de 200.000 exemplaires en huit semaines à peine !

Rédigé par John Boik le Lundi 26 Décembre 2011