Livres/Poduits/Services

Les modèles hypothécaires en Suisse et leurs taux d’intérêt


En France, les statistiques relatives aux crédits montrent une très forte proportion d’hypothèques avec un intérêt fixe pour une durée relativement longue. Cette proportion était jusqu’alors beaucoup moins élevée en Suisse. Cependant, les taux hypothécaires n’ont jamais été aussi bas en Suisse depuis 2011, comme l’expliquait le mois dernier, le quotidien la Tribune de Genève, une occasion en or pour les propriétaires. En effet, le système hypothécaire suisse présente la particularité de proposer des taux hypothécaires fixes et variables. Il faut donc, selon ses besoins, savoir choisir le taux adéquat et ce n’est pas si simple.

Les hypothèques à taux fixe

Les hypothèques à taux fixe sont les plus populaires en Suisse puisqu’elles concernent environ les trois quarts des financements immobiliers. Elles permettent de garantir un taux d'intérêt fixe pour l'avenir. Ce taux d'intérêt prédéfini peut être calculé pour la durée totale de l’hypothèque, avec des charges d'intérêts invariables. Dans ce cas de figure le propriétaire est protégé contre les hausses des taux. Durant toute la durée de l’hypothèque, qui est définie en avance lors de l’accord signé entre le propriétaire et la banque créancière, le taux ne pourra plus être modifié ce qui permet au propriétaire de calculer à l’avance la charge d’intérêt. Si les taux hypothécaires fixes apportent une certaine sécurité et un sentiment de stabilité, elle empêche le client de bénéficier d’éventuelles baisses de taux d’intérêts sur le marché.

Les hypothèques à taux variables et LIBOR

Si au premier abord, l’hypothèque à taux variable peut sembler plus risquée, elle comporte tout de même de nombreux avantages.
L'hypothèque à taux variable n'a pas de durée fixe et peut généralement être résiliée moyennant un préavis de six mois. Ce type d’hypothèque apporte une certaine flexibilité puisque les clients peuvent passer sans délai d'une hypothèque à taux variables à un autre type d’hypothèque.
Mais comme le rappelle le conseiller Moneypark, spécialiste de la question, « il est très difficile de prévoir avec précision les taux d’intérêts, étant donné les nombreuses variables, il est cependant possible d'anticiper les tendances des taux hypothécaires ». En effet, depuis 2008, les banques et les assurances fixent arbitrairement le taux des hypothèques à taux variables.

Le troisième modèle hypothécaire, l’hypothèque LIBOR a l’avantage de posséder des taux d’intérêts dont le calcul est moins opaque. Ils sont eux aussi variables. Le taux LIBOR correspond au taux auxquelles les grandes banques se prêtent de l'argent entre elles. Il est déterminé chaque jour à Londres. Cet indice a fait parler de lui en 2012 lors du scandale qui avait ébranlé la City comme nous le rappelions dans nos colonnes. Les taux d'intérêts d'une hypothèque LIBOR sont constitués d'une part par le LIBOR et d'autre part par une marge de la banque. Typiquement pour ce modèle, les taux sont ajustés tous les 3 à 6 mois. S’il gagne en popularité, l’utilisation de ce modèle reste cependant minoritaire en Suisse.

Il existe donc de nombreux paramètres à prendre en compte.  Se renseigner avant de s’engager dans une procédure d’hypothèque en Suisse est inévitable, alors prenez votre temps et faites le bon choix !

Rédigé par Pascal Delmas / BourseTrading.info le Mardi 15 Novembre 2016