Analyse graphique


Les doubles sommets

Les doubles sommets représentent l’inverse des double creux. Ils se développent au terme d’une tendance haussière principale ou intermédiaire.


Les doubles sommets
Tous comme les doubles creux, il existe quatre variantes de doubles sommets, comme cela est montré sur l’illustration ci-dessus. La configuration en double sommet en Ève et Ève est la plus intéressante en termes de performance. Elle se caractérise par la survenue de deux sommets arrondis (en « n ») rapprochés dans le temps de deux à sept semaines. Le creux intermédiaire doit être situé entre 10 à 20% en dessous du premier sommet. Le niveau des deux sommets doit être proche et ne pas dépasser 5%.
Quand l’on constate la réalisation d’un double sommets en Ève et Ève, c'est un signal opportun pour clôturer ses positions à l'achat. Pour les plus agressifs, une positon de vente à découvert peut être initiée quand les cours viennent à franchir à la baisse la ligne de confirmation correspondant au niveau du creux intermédiaire (voir graphique). C'est une configuration très simple à repérer sur les graphiques boursiers et qui donne de bons résultats y compris dans un marché baissier où le taux d'échec est très faible. La probabilité de voir les cours continuer à baisser dès la cassure de la ligne de confirmation est très grande. Cela ne doit pas faire oublier de placer un stop de protection au niveau de prix équivalent au plus haut sommet. Si cela arrive, il peut même être judicieux de renverser sa position en passant acheteur car dans le cas de figure d’une cassure par le haut des deux sommets une nouvelle impulsion haussière intervient dans la plupart des cas

Pour aller plus loin :

Rédigé par Elisabeth Iliesco / BourseTrading.info le 23/09/2010 | Lu 1566 fois

Envoyer Envoyer    Imprimer Imprimer          Partager Partager