Forex

Le dollar tirera son épingle du jeu en 2011

Selon les prévisions d’Études économiques Desjardins, les facteurs de dépréciation généralisée du dollar ne sont pas réunis. Le fait que la Fed ne devrait pas avoir recours à une autre vague d’achats de titres soutiendra la devise américaine.


La baisse des risques devrait pénaliser le billet vert, mais pas tout de suite

Durant la récession, les investisseurs qui présentent une plus grande aversion au risque se sont massivement tournés vers des actifs libellés en dollars américains, ce qui a avantagé le billet vert par rapport à la plupart des autres devises (voir graphique). Maintenant que la crise est derrière nous et que les investisseurs renouent graduellement avec des placements plus risqués, souvent dans d’autres monnaies, c’est le processus inverse qui se produit pour la devise américaine.
La baisse des tensions financières et la hausse de l’appétit pour le risque défavorisent le dollar américain (source : Datastream et Desjardins)
La baisse des tensions financières et la hausse de l’appétit pour le risque défavorisent le dollar américain (source : Datastream et Desjardins)

La fin du second programme quantatif aidera la devise américaine

Les achats de la Fed devraient totaliser 600 G$ US et être complétés en juin prochain. Comme la porte a été laissée ouverte pour augmenter ou diminuer l’acquisition de titres, l’évolution du dollar américain devient très sensible à l’état de l’économie aux États-Unis. Toutes autres choses étant égales par ailleurs, lorsque la conjoncture s’améliore plus rapidement qu’attendu, les marchés révisent à la baisse leurs anticipations d’interventions de la Fed, ce qui valorise le dollar américain. À l’inverse, une conjoncture moins robuste qu’attendu nuit à la devise.  Selon le scénario des économistes de Desjardins : «  la croissance économique demeurera au rendez-vous aux États-Unis au cours des prochains trimestres, mais sans surprendre en terme d’ampleur. Cela devrait s’avérer suffisant pour faire augmenter graduellement le taux d’inflation et diminuer le taux de chômage. Dans ce contexte, la Fed ne devrait pas avoir recours à une autre vague d’achats de titres à l’été, et le dollar américain en bénéficiera au fur et à mesure que les investisseurs s’en convaincront. »

Rédigé par Pascal delmas / Boursetrading.info le Mercredi 19 Janvier 2011








Ouvrage recommandé
Secrets pour gagner en Bourse à la hausse et à la baisse - Stan Weinstein

Secrets pour gagner en Bourse à la hausse et à la baisse - Stan Weinstein

 34,00 € 
   32,30 €
Ne vous fiez pas au titre racoleur de cet ouvrage car il s'agit sans doute du livre le plus apprécié des lecteurs qui désirent investir en Bourse. Il présente une approche d'investissement claire, simple et didactique, basée sur la "Force relative", une notion qui compare une action à un indice boursier de référence...