Trading

L’influence des frais de transaction et des erreurs d’exécution (slippage)

Vous venez de développer et de tester un système de trading avec une belle Equity Curve, lisse à souhait, et vous vous apprêtez à sabrer le champagne… et à le jouer dès le lendemain. Faites attention, si vous n’avez jamais été confronté à cette euphorie bien compréhensible.


Impact du slippage sur la courbe des gains (cliquez pour agrandir)
Impact du slippage sur la courbe des gains (cliquez pour agrandir)
Regardez d’abord quel est le gain moyen par transaction, et comparez-le avec les coûts de transaction. Bien, il vous reste de la marge. Avez-vous pensé au slippage (erreurs d’exécution par rapport au théorique) ? Si ce n’est pas le cas, remettez donc votre nectar à la cave. En effet , un logicel de trading  vous permet, pour les meilleurs, de faire des simulations au tick près. Soit. Mais il y a une différence de la théorie à la pratique. En particulier le logiciel ne connaît pas la fourchette de d’offre et de la demande au moment où il simule ses opérations, et encore moins la profondeur du marché.
Ce qui fait que si vous jouez votre système, la contrepartie en face de vous ne pourra pas exécuter exactement les ordres au prix annoncé. D’abord parce qu’elle ne vous connaît pas, et encore moins votre système, et surtout parce que le fait de passer des ordres en réel modifie instantanément le carnet d’ordres. Selon les marchés sur lesquels on intervient, cette erreur, qui est en moyenne toujours défavorable au système de trading, appelée slippage, vient en déduction du gain théorique calculé frais compris. Il est donc important d’évaluer le slippage et de l’introduire également dans la simulation, si vous voulez obtenir des test réalistes.
A titre d’exemple, sur le future CAC 40 ou le Dax, le slippage est actuellement de l’ordre de 1 point, en admettant que vous interveniez à hauteur du volume de la meilleure limite. Au-delà , il augmente. Malheureusement, il ne peut être évalué qu’expérimentalement. D’un point de vue pratique, un système de trading  sur futures donnant un gain moyen hors slippage de 2 points net n’a donc pratiquement aucun intérêt.

Comme pour le maximum intraday drawdown, le slippage est proportionnel aux cours auxquels il doit être considéré. L’effet du slippage est évidemment plus sensible  pour les opérateurs travaillant en intraday, puisque le gain moyen par opération est bien évidemment plus faible, les opérations étant plus nombreuses. Il n’en reste pas moins que cette donnée est fondamentale pour la compréhension de l’évaluation du système. Tous vos tests seront faux si vous sous-estimez le slippage, qui rappelons-le encore, se rajoute aux frais, avec en général un impact supérieur.
D’un point de vue pratique, un système de trading  sur futures donnant un gain moyen hors slippage de 2 points net n’a donc pratiquement aucun intérêt.

Rédigé par Pierre Orphelin / BourseTrading.info le Mercredi 18 Août 2010








Ouvrage recommandé
Secrets pour gagner en Bourse à la hausse et à la baisse - Stan Weinstein

Secrets pour gagner en Bourse à la hausse et à la baisse - Stan Weinstein

 34,00 € 
   32,30 €
Ne vous fiez pas au titre racoleur de cet ouvrage car il s'agit sans doute du livre le plus apprécié des lecteurs qui désirent investir en Bourse. Il présente une approche d'investissement claire, simple et didactique, basée sur la "Force relative", une notion qui compare une action à un indice boursier de référence...