Forex

L’incertitude en Europe ramène l’euro à près de 1,10 $

L’euro est appelé à perdre encore du terrain alors que l’accentuation de l’incertitude en Europe constitue un facteur défavorable. La paire EUR/USD devrait terminer l’année aux environs de 1,08 $ US.


La devise européenne a évolué dans une fourchette assez stable par rapport au dollar américain depuis la mi-mars.
Deux forces principales se sont opposées. D’un côté, la poussée des craintes en lien avec le référendum au Royaume‑Uni a exercé des pressions baissières sur l’euro par rapport aux devises refuges, dont le billet vert. D’un autre côté, le report des hausses de taux directeurs aux États‑Unis aurait habituellement justifié une appréciation de l’euro par rapport au dollar américain.
Le résultat du référendum britannique a finalement fait pencher la balance en faveur d’un affaiblissement de l’euro à près de 1,10 $ US, mais cela ne modifie tout de même pas la tendance des derniers mois.

Pour que l’euro se déprécie davantage, il faudrait que l’inquiétude entourant la sortie du Royaume‑Uni de l’Union européenne reste vive, et même qu’elle augmente en anticipation d’un ralentissement économique. Une plus grande divergence des politiques monétaires pourrait aussi faire déprécier l’euro. À cet égard, la Réserve fédérale (Fed) se montre clairement plus réticente à poursuivre son resserrement monétaire. Cela laisse entrevoir que la divergence des politiques monétaires sera donc moins marquée que ce que nous anticipions précédemment à moins que la Banque centrale européenne (BCE) ne décide d’annoncer de nouvelles mesures.

Évolution de la paire EUR/USD en données hebdomadaires (source : tradingview)
Évolution de la paire EUR/USD en données hebdomadaires (source : tradingview)
La politique monétaire de la BCE est déjà très accommodante avec les mesures mises en place jusqu’à présent. La BCE continuera d’acheter massivement des titres financiers au cours des prochains trimestres et elle a même récemment commencé à acquérir des obligations corporatives. Ces achats ont contribué à faire descendre le taux allemand de dix ans en territoire négatif. À cela s’ajoute le nouveau programme de soutien pour les institutions financières, soit les TLTRO II. La première tranche de ce programme n’a toutefois pas connu un grand succès. Au net, l’injection de liquidités par l’entremise de ce programme s’est chiffrée à quelques dizaines de milliards d’euros. Cet insuccès, jumelé à un contexte économique plus incertain en Europe, augmente les chances que la BCE intervienne de nouveau, bien que sa marge de manœuvre soit mince.

Prévisions de la paire EUR/USD

Même si la Fed demeurera réticente à poursuivre son resserrement monétaire, l’euro est appelé à perdre encore du terrain alors que l’accentuation de l’incertitude en Europe constitue un facteur défavorable. On ne peut également pas écarter l’annonce de nouvelles mesures par la BCE, ou du moins le prolongement des mesures déjà en place. La paire EUR/USD devrait terminer l’année aux environs de 1,08 $ US.

Rédigé par Études économiques Desjardins, le Mercredi 29 Juin 2016