Forex

L’euro favorisé par les événements aux États-Unis

Les récents gains de l’euro seront difficilement soutenables puisqu’ils menacent sérieusement la fragile reprise économique dans cette région. Par conséquent, ils risquent d’entraîner une réaction de la part de la BCE. Malgré tout, le risque de nouvelles impasses politiques aux États‑Unis pourrait garder l’euro assez fort.


Après plusieurs années de crise et de doutes sur la survie de l’euro, il est quelque peu ironique de voir que cette devise a joué le rôle de valeur refuge face aux craintes d’un défaut du gouvernement américain. Cela reflète surtout le fait qu’il existe peu de grandes devises et qu’elles ne peuvent pas toutes se déprécier en même temps. Au-delà du risque d’une nouvelle crise financière émanant des États‑Unis, le shutdown du gouvernement américain favorise une appréciation de l’euro contre le billet vert en réduisant les perspectives de croissance américaine et en augmentant les chances que la Fed continue longtemps d’acheter massivement des obligations américaines. L’euro est demeuré fort à la suite de l’entente pour rouvrir le gouvernement fédéral puisque la possibilité d’un nouveau shutdown au commencement de 2014 sera une raison supplémentaire pour la Fed de poursuivre ses achats.

Évolution de l'euro face au dollar (source : Datastream et Desjardins, Études économiques)
Évolution de l'euro face au dollar (source : Datastream et Desjardins, Études économiques)
La zone euro demeure toutefois aux prises avec des problèmes sérieux qui limitent le potentiel d’appréciation de l’euro. Les dernières statistiques économiques ont été relativement mixtes, et tout indique que la progression de l’économie de la zone euro demeurera très faible au cours des prochains trimestres. L’évolution du crédit est particulièrement préoccupante, les prêts aux sociétés non financières affichant un recul annuel de 2,9 % en août. Alors que le taux annuel d’inflation est descendu à seulement 1,1 % en septembre, la Banque centrale européenne (BCE) a toute la marge de manœuvre pour répéter que les taux directeurs resteront à leurs niveaux actuels ou à des niveaux plus bas pour une période prolongée.

Si une baisse supplémentaire des taux directeurs est peu probable maintenant que la récession est terminée, la BCE pourrait bien annoncer bientôt qu’elle offrira de nouveaux prêts à long terme au secteur bancaire. Le président Mario Draghi a clairement ouvert la porte à cette possibilité en déclarant que la BCE sera particulièrement attentive à l’évolution de la situation sur les marchés monétaires et qu’elle est prête à utiliser tous les instruments à sa disposition pour s’assurer de maintenir des conditions favorables.

Rédigé par Desjardins, Études économiques le Mercredi 23 Octobre 2013








Ouvrage recommandé
Secrets pour gagner en Bourse à la hausse et à la baisse - Stan Weinstein

Secrets pour gagner en Bourse à la hausse et à la baisse - Stan Weinstein

 34,00 € 
   32,30 €
Ne vous fiez pas au titre racoleur de cet ouvrage car il s'agit sans doute du livre le plus apprécié des lecteurs qui désirent investir en Bourse. Il présente une approche d'investissement claire, simple et didactique, basée sur la "Force relative", une notion qui compare une action à un indice boursier de référence...