Conjoncture


États-Unis : croissance décevante de l’emploi en août


La croissance de l’emploi a été faible en août, notamment par rapport à la tendance récente des embauches qui, avant révision, affichaient une moyenne de 220 000 en juin et en juillet (après révision, cette moyenne passe à 199 500). Il faut toutefois souligner que nos attentes ne sont pas très éloignées du résultat obtenu. C’est qu’au cours des dernières années, on a souvent pu observer une contre-performance de l’emploi en août, du moins selon la première estimation. En 2016, le gain annoncé n’était que de 151 000 après une moyenne de 273 000 au cours des deux mois précédents. Notons que ces chiffres décevants sont souvent révisés à la hausse par la suite (à l’exception de 2015).

D’où vient la faiblesse des embauches observée en août 2017 ? Pas du côté des biens! La fabrication a connu sa meilleure progression de l’emploi depuis août 2013. La construction a enregistré sa meilleure performance en six mois.
La faiblesse provient donc des services. Les détaillants ont créé 800 postes, ce qui est loin de renverser les 88 200 mises à pied observées depuis février. La restauration a connu sa pire performance depuis février 2014.
Il faut retourner à janvier pour voir moins d’embauches dans les services de santé et d’éducation.

Implications

Les chiffres d’août portant sur le marché du travail sont assez décevants, bien que l’on puisse voir des éléments encourageants du côté de la fabrication et de la construction. Comme au cours des années passées, on peut cependant s’attendre à une révision haussière comme à une meilleure performance dès septembre. Toutefois, c’est sans compter l’effet que pourrait avoir le passage de l’ouragan Harvey. En 2005, la croissance de l’emploi avait considérablement ralenti après le passage de Katrina.

Rédigé par Francis Généreux, économiste principal chez Desjardins, le 01/09/2017 | Lu 461 fois

Envoyer Envoyer    Imprimer Imprimer          Partager Partager




Mentions légales