Trading

À vos profits, citoyens traders !


À vos profits, citoyens traders !
Politique de rigueur oblige, aussi longtemps que le problème des déficits publics n’aura pas été réglé, l’alourdissement de la ponction fiscale n’a aucune raison de cesser au cours des prochaines années. Pour les détenteurs d’actions, la participation à l’effort national est engagée. L’imposition sur les plus-values mobilières est d’ores et déjà de 34,5% (19%+15,5% de prélèvements sociaux) pour les plus-values réalisées depuis le début de l’année. Les dividendes quant à eux, toujours imposés à 21%, s’accompagneront d’une hausse des prélèvements sociaux à compter du 1er juillet, passant de 13,5% à 15,5%, soit une taxation globale de 36,5%.
Heureusement, les gains obtenus dans le cadre d’un PEA sont toujours exonérés au-delà de 5 ans, mais n’échapperont pas pour autant à la hausse des deux points des prélèvements sociaux.

L’effort fiscal ne s’arrête pas là puisque la taxe sur les transactions financières entrera en vigueur à compter du 1er août. Dès cette date, tout achat d’actions du compartiment A de NYSE Euronext sera frappé d’une taxe de 0,1%, un alourdissement considérable pour les investisseurs actifs qui passent de nombreux ordres en Bourse.
L’optimisation fiscale des traders indépendants peut dès lors se poser. Sans aborder l’exil fiscal ou les montages offshore, qui en ces temps s’apparenteraient à une désertion républicaine, tant l’effort de solidarité fiscale est indispensable au redressement des comptes publics, il est possible d’adapter son activité de trading pour en optimiser sa performance. L’astuce consiste à exercer son activité de trader dans le cadre d’une entreprise imposée à l’impôt sur les sociétés (EURL avec option IS ou S.A.S.U.). Les profits seront alors imposés à 15% à hauteur de 38.120 euros, puis 33,1/3 % au-delà. Certes, les bénéfices réalisés et non appréhendés sous forme de dividendes ou de rémunération de gérance subiront l’impôt quand il s’agira de les réaliser. Mais en attendant, ce statut de personne morale permet d’augmenter la capacité d’investissement du trader et d’optimiser la hausse de son capital de trading par le simple principe des intérêts composés. Cette solution pourrait s’avérer d’autant plus intéressante que le taux de l’IS pour les TPE (Très Petites Entreprises) n’augmentera sans doute pas, le Parti socialiste proposant même un taux unique de 15%.

Rédigé par Florent Barrioz / BourseTrading.info le Lundi 9 Avril 2012








Ouvrage recommandé
Secrets pour gagner en Bourse à la hausse et à la baisse - Stan Weinstein

Secrets pour gagner en Bourse à la hausse et à la baisse - Stan Weinstein

 34,00 € 
   32,30 €
Ne vous fiez pas au titre racoleur de cet ouvrage car il s'agit sans doute du livre le plus apprécié des lecteurs qui désirent investir en Bourse. Il présente une approche d'investissement claire, simple et didactique, basée sur la "Force relative", une notion qui compare une action à un indice boursier de référence...