Forex

3 questions à Raghee Horner

Raghee Horner, trader indépendante, pratique les marchés et l’analyse technique depuis plus de 20 ans, elle est mondialement reconnue pour son approche du marché et sa connaissance du Forex...


3 questions à Raghee Horner
Pouvez-vous nous dire quels sont les indicateurs les plus utilisés pour trader sur le Forex ?
Je peux vous dire ceux que j’utilise le plus souvent. Pour moi les outils de trading doivent répondre à la règle des 3 R : Reconnaître – Réagir – Répéter. C’est la clé pour être constant en trading. Il faut utiliser les mêmes outils de la même façon, et ce configuration après configuration. C’est nécessaire et cela développe la discipline.
Les indicateurs que j’utilise sont :
- Un trio de moyennes mobiles exponentielles à 34 périodes basé sur la clôture, le plus haut et le plus bas, que j’appelle la vague, et qui me permet de lire la tendance du marché.
- L’histogramme du MACD configuré de façon à confirmer les cassures de mes trades haussiers ou baissiers.
- Le CCI avec la vague pour une configuration d’entrée de position.
Le reste de mon analyse dépend de l’opportunité à trouver des supports et des résistances sur le marché, pas seulement des niveaux horizontaux que la plupart d’entre nous connaissons, mais aussi des tendances haussières, baissières, de la psychologie des nombres, des points pivots et des niveaux de Fibonacci.
« Faire du trading durant les heures européennes est de loin la période la plus liquide pour agir sur le marché du Forex. C’est la raison pour laquelle je me lève souvent à 2 heures du matin, heure de New-York, pour faire du trading. Quelle chance, si à la place je pouvais vivre à Nice ou à Paris ! » 

Aimez-vous traiter certaines devises plus que d’autres ?
Je ne dirais pas que j’ai une devise préférée. Je focalise toute mon attention sur les principales devises et je conseille à tous les traders de faire de même. Voici pourquoi : une des raisons principales pour laquelle nous faisons du trading sur le Forex est la liquidité qu’offre ce marché. Cette liquidité est très importante car il s’agit véritablement d’un marché mondial actif 24h sur 24 et qui implique la participation de chaque grand centre financier à travers le monde. Les principales devises que je traite sont celles liées avec le Dollar américain (USD) et qui forment les paires suivantes : EUR/USD – FCH/USD – Dollar Australien/USD – Yen Japonaise/USD – Livre Sterling Britannique/USD et Dollar Canadien/USD. Ces six paires représentent plus de 70% des volumes quotidiens. Il faut savoir que le volume généré par les paires de devises non liées au Dollar américain, représente moins de 10% ! Permettez-moi aussi d’élaborer un autre point qui est de considérer la liquidité de chaque centre financier. Presque toute l’activité de trading sur le Forex, lorsque je dis « presque toute l’activité », j’entends par là, plus de 95% du volume de trading quotidien, se déroule de façon collective dans trois régions géographiques : les Etats-Unis et le Canada, qui représentent 20% du volume de trading, l’Europe qui génère de loin la majorité du volume de trading quotidien avec plus de 50% et l’Australie, le Japon, Hong-Kong et Singapour, avec 20% du volume. Ceci suffit à dire que faire du trading durant les heures européennes est de loin la période la plus liquide pour agir sur le marché du Forex. C’est la raison pour laquelle je me lève souvent à 2 heures du matin, heure de New-York, pour faire du trading. Quelle chance, si à la place je pouvais vivre à Nice ou à Paris !

Faites-vous du trading sur la base d’arbitrages entre les devises et les matières premières telles que l’or ou le pétrole ?
Non, et ce n’est pas parce qu’il n’y a pas d’opportunités, car effectivement il y en a, mais c’est essentiellement une question de focalisation et de concentration.
Actuellement, j’analyse les futures, les actions et le Forex. Je fais aussi du trading sur le
E-Mini S&P, le Nasdaq 100 et le Russel 2000 intraday, donc j’ai une matinée assez chargée. Avec tout cela, il me reste très peu de temps à consacrer à la recherche d’autres opportunités de trading. Honnêtement, étant donné que mon approche m’a réussi jusqu’à présent durant autant d’années, je n’ai que très peu de raisons de vouloir changer ce qui me réussit. Un autre point que j’aimerais ajouter, c’est que le trading me permet de vivre et j’adore la qualité de vie qu’il me procure. La satisfaction n’est pas seulement financière, elle est aussi dans la liberté qu’il me donne. Si je souhaite avoir mon après-midi libre, et prendre mon bateau pour aller faire un tour et me relaxer je peux me le permettre. Le Sud de la Floride est un endroit magnifique pour vivre. De plus je suis à quelques pas de la plage. Il y a des jours où il fait tellement beau qu’on ne peut qu’en profiter !
Lorsque vous faites du trading, vous savez que chaque jour apportera de nouvelles opportunités. Personne ne doit être esclave vis-à-vis des marchés. S’en détacher est quelque chose de très fort et positif.

Rédigé par Propos recueillis par Sohail Asghar / Action Future le Lundi 5 Octobre 2009








Ouvrage recommandé
Secrets pour gagner en Bourse à la hausse et à la baisse - Stan Weinstein

Secrets pour gagner en Bourse à la hausse et à la baisse - Stan Weinstein

 34,00 € 
   32,30 €
Ne vous fiez pas au titre racoleur de cet ouvrage car il s'agit sans doute du livre le plus apprécié des lecteurs qui désirent investir en Bourse. Il présente une approche d'investissement claire, simple et didactique, basée sur la "Force relative", une notion qui compare une action à un indice boursier de référence...